Linux

optimiser la place disponible sur la xandros de l’eee

au bout de quelques jours/mois d’utilisation, vous avez personnalisé votre menu avec asustools, vous avez fait des modifications avec Tweakee, et vous avez changé les versions des logiciels que vous utilisez le plus souvent. (passage de OpenOffice 2.2 à openoffice 2.4).

Mais voilà, tout ça prend de la place.

En effet, la possibilité de revenir à l’état d’origine de l’eee en appuyant sur F9 liée à l’utiliation d’Unionfs, fait par exemplen, que lors de l’installation de openoffice 2.4.1, l’ancien n’est pas enlevé et le nouveau rajouté.

le but de la manoeuvre ici expliquée est de rendre définitfs les modifications que vous avez apportés à l’instant t.

Les grandes étapes :
* sauvegarder le disque dur et la partition 2 séparément
* redimensionner la partition 1 et 2 pour gagner de la place sur le sytème.
* effacer les fichier qui sont dupliqués sur la partition 2
* copier les fichiers

sauvegarder le disque dur et la partition 2 séparément

Copier le disque dur est une sécurité. Quand on touche ainsi aux partitions, c’est fondamental.

Il faut lancer un linux autre que la xandros de l’ee pour pouvoir toucher en toute liberté au système de fichier. Personnellement, j’ai une mandriva installée sur un dd externe qui me servira aussi d’emplacement de sauvegarde (il faut 6go de libre). Dans ce cas, le disque dur interne de l’eee est appelé /dev/sdc . Ceci peut changer en fonction de ce que vous utilisez.

Sauvegarder le disque dur :
dd if=/dev/sdc of=/media/xandros_image_disque.img

Sauvegarder la deuxième partition (non nécessaire si vous savez utiliser losetup et fdisk pour la monter directement depusi l’image précédente. Si vous ne voyez pas de quoi je parle, sauvegardez la !!)

dd if=/dev/sdc2 of=/media/xandros_image_partition_2.img

Redimensionnment de la partition 1 et 2 : (garde normalement les données de la partition 1)
fdisk /dev/sdc
d (delete)
1
d
2
n (nouvelle)
p (primaire)
1
appuyer sur entrée (valide la premier cylindre. 1 normalement)
choisir le nombre de cylindres (perso, je suis passé de 300 à 420)
t (définir le sytème de fichier)
83 (linux)
n (nouvelle)
2 (son numéro)
entrée (cylindre de départ)
entrée (la fin de l’espace libre)
t
83

voilà, on a repartitionné le disque. Reste à récupérer le système de fichier de la partition 1 :
resize2fs -f /dev/sdc1 (on lui dit de prendre toute la place dispo)
e2fsck -f /dev/sdc1 (petite vérification)

on s’occupe de la partition 2 : (si ca pas formaté, ça plante au boot)
mk2fs.ext3 /dev/sdc2

Maintenant on peut s’occuper de transférer les données.
(tout ceci est tiré de http://wiki.eeeuser.com/howto:removeunionfs

mkdir /media/part1
mount /dev/sdc1 /media/part1

mkdir /media/part2
mount -o loop /media/xandros_image_partition_2.img /media/part2

cd /media/part2

find . -name .wh.__dir_opaque -exec sh -c ‘F= »{} »;echo rm -rf /media/sda1/${F%/*}’ ;
(enlever le « echo » pour que ça le fasse vraiment)

puis :
find . -name .wh.* ! -name .wh.__dir_opaque -exec sh -c ‘F= »{} »;echo rm -rf /media/part1/${F//.wh.//}’ ;

(enlever le « echo » pour que ça le fasse vraiment)
Note : ces opérations enlèvent les liens symboliques du système de fichiers UnionsFS pour préparer la copie.

Ensuite, il reste à copier :

cp -a sbin etc bin usr home lib var opt dev /media/part1/

Cette opération dure un certain temps. Ensuite, un petit

sync

vous permet d’être sur que tout s’est bien passé et que tout est écrit sur les disques.

Ensuite, vous pouvez redémarrer. Normalement, tout redémarre 🙂 et vous avez un système tout beau, pas propre, mais qui est juste ce qu’il vous faut. Et vous bénéfichiez de la possibilité de restauration via F9.

Note : vous êtes dans la mouise, une opération s’est mal passée…

dd if=/media/xandros_image_disque.img of=/dev/sdc

et voilou 🙂 Merci la sauvegarde.